Quand Sir Alex Ferguson engueulait Ronaldo parce qu'il s'entrainait trop

GOAL [1] 0 تعليق 0 ارسل طباعة تبليغ حذف

Nicky Butt raconte l'incroyable progression de Cristiano Ronaldo lors de son premier passage à Manchester United.

"Il a dû atteindre un nouveau niveau de force physique parce que la Premier League l'exigeait, et il a eu de nombreuses occasions de voir de ses propres yeux à quel point la Premier League pouvait être physique et difficile lorsqu'il affrontait, même à l'entraînement, des joueurs comme Roy Keane et Jaap Stam", a raconté Butt dans les médias anglais avant la sorte du livre "Viva Ronaldo".

"Nous le voyions également travailler sans relâche sur ses coups francs et il nous parlait d'un truc qu'il avait vu quelque part, qu'il voulait perfectionner, et il travaillait encore sans relâche jusqu'à ce qu'il y arrive. Tout cela allait au-delà du dévouement, il était obsédé par le football. On le voit tout le temps quand certains joueurs parlent de leur dévouement et de la quantité d'entraînement supplémentaire qu'ils font.", raconte encore Butt.

"Mais souvent, ce n'est guère plus qu'un faux-semblant, peut-être un peu plus de temps pour s'entraîner, puis ils s'empressent de faire autre chose qui les passionne, ou ils sont impatients de rentrer chez eux et de manger quelque chose, mais il est rare de trouver quelqu'un qui se consacre totalement au jeu 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, mais Cristiano était de ceux-là."

Nicky Butt explique qu'à l'époque, Ronaaldo ne fréquentait personne, pas même la gente féminine.

L'article continue ci-dessous

"Il n'a jamais eu de petite amie à l'époque, il n'a jamais semblé s'intéresser à ce genre de distractions, il n'a jamais eu de femme et d'enfants qu'il devait retourner voir ou divertir, il vivait seul.

"Il était le dernier à quitter le bâtiment. En fait, vous ne pouviez pas le faire sortir du terrain d'entraînement car il travaillait sans relâche sur ses techniques, alors que nous partions tous, il portait un sac de balles pour travailler ces techniques.

Sir Alex Ferguson veillait cependant au grain sur son jeune pousse et sur ses progrès. "Nous déjeunions à la cantine ou nous nous préparions à rentrer à la maison et vous pouviez entendre la voix de Sir Alex hurler à travers les terrains d'entraînement à deux ou trois heures de l'après-midi, criant à Cristiano qu'il était temps de quitter le terrain car 'nous avons un match dans deux jours - ça suffit maintenant' !".

اخلاء مسئولية! : هذا المحتوى لم يتم انشائة او استضافته بواسطة موقع اخبار الكورة و اي مسؤلية قانونية تقع على عاتق الموقع مصدر الخبر : GOAL [1] , يتم جمع الاخبار عن طريق خدمة ال RSS المتاحة مجانا للجمهور من المصدر : GOAL [1] مع الحفظ على حقوق الملكية الخاصة بمصدر الخبر.

أخبار ذات صلة

0 تعليق